Quand on s’installe en Espagne, que ce soit à Madrid, Valencia ou Barcelona, se pose très rapidement la question : « mais comment vais-je me faire soigner en cas de problème ? ».

Découvrez comment fonctionne le système de santé en Espagne

 

Nous traitons ce sujet lors de notre entretien d’orientation. Avec ce post, l’idée est de traiter ce thème de manière approfondie pour que vous ayez une bonne vue de ce sujet important. On l’a vu encore très récemment : la Santé c’est primordial !

Le système de santé en Espagne comprend :

  • d’une part un système médical public
  • d’autre part en parallèle un cadre médical privé.

Ces 2 systèmes de santé médicaux sont séparés et n’interagissent pas entre eux.

Par exemple, si la consultation d’un pédiatre dans un cabinet indépendant n’est pas prise en charge par la sécurité sociale espagnole. Alors c’est forcément une consultation privée que vous devrez payer à 100%.

 

Sommaire

 

Un système de santé public espagnol performant

Description

Le système de santé espagnol est réputé comme étant « performant ». C’est un système universel : toute personne peut être prise en charge.

Pour les résidents, sa particularité est de proposer un parcours coordonné via un centre de quartier et un médecin traitant attribué. Ainsi, en fonction de l’adresse enregistrée sur votre « empadronamiento » (enregistrement à la mairie), vous allez dépendre d’un centre de santé de quartier (« centros de salud »).

A Barcelone, on appelle ces centres les CAP (Centros de Atención Primaria). Une fois inscrit au centre de salud, un médecin et un(e) infirmier(e) vont vous être attribués. Ce sera votre médecin de référence par lequel vous devrez effectuer toutes vos consultations. Votre infirmier(e) est en charge des contrôles et suivis (tension, vaccins, etc.). Pour les enfants, il s’agira d’un pédiatre et pour les femmes, un médecin gynécologue sera attribué en plus du médecin généraliste de référence.

 

Pour les « urgences banales » (une jambe cassée, une gastro-entérite, une otite), vous devez vous rendre aux Urgences de votre centre de santé. Évidemment si vous êtes hors de la zone de votre domicile, vous pouvez vous rendre dans n’importe quel autre service d’urgences.

A noter que le numéro d’urgences est le 112 et que les prises en charge en ambulance ne sont pas systématiques. Un médecin coordinateur vous identifiera votre cas et niveau d’urgence. Ne soyez pas étonné qu’on vous demande de vous rendre par vous-même aux urgences.

 

Avantages et inconvénients du système public en Espagne

++ Avantages : Accès gratuit à un système de soins de qualité avec un bon maillage sur le territoire

– Inconvénients : Pas de choix du médecin traitant, délai d’attente importante sur des spécialistes

 

Quelles sont les conditions pour accéder gratuitement au système de santé public espagnol ?

Pour bénéficier des soins dans le système public de manière gratuite, il est indispensable de

  • cotiser à la Sécurité Sociale espagnole
  • être bénéficiaire de droit d’une personne cotisant (cas du conjoint ou des enfants)
  • être travailleur déplacé bénéficiant du transfert de ses droit de sécurité sociale d’un pays de l’UE en Espagne (via les formulaires européens A1 ou S1).

 

Vous pouvez être affilié(e) à la sécurité sociale espagnole c’est-à-dire avoir un numéro assigné à la sécurité sociale espagnole mais néanmoins ne pas bénéficier de droits et donc ne bénéficier d’aucune couverture sanitaire.

  • Vous ne pourrez pas bénéficier de la couverture santé espagnole, si vous ne travaillez pas en Espagne.
  • Si vous avez travaillé et que vous êtes en période d’inactivité, vos droits vont dépendre du nombre de mois cotisés.
  • En le cas où vous êtes retraité(e) d’un pays de l’Union Européenne, vous pourrez bénéficier de la couverture santé espagnole à la condition que vous fassiez transférer vos droits.

 

Comment obtenir sa carte sanitaire individuelle ou Tarjeta Sanitaria Individual ?

C’est la Tesoreria General de la Seguridad Social qui va vous faire cotiser.  La TGSS est l’organisme collecteur. En revanche, c’est l’Institut Nacional de Seguridad Social qui va distribuer vos droits auprès des systèmes de santé locaux. L’INSS est l’organisme gestionnaire de vos droits (retraite, congé maternité, ajout de bénéficiaires…). Et ce sont les provinces qui fournissent le système de soins de manière locale. Ainsi ce sera Madrid Salud pour Madrid ou la Cat Salut pour la Catalogne et Barcelona.

 

Ce qui a pour incidence administrative que lorsqu’on veut bénéficier d’une couverture sanitaire en Espagne et obtenir sa carte sanitaire individuelle (TSI – Tarjeta Individual Sanitaria), le parcours administratif est le suivant :

 

1° – Obtenir un numéro d’assignation auprès de la TGSS

Nous conseillons vivement d’obtenir le numéro en ligne via le certificat digital – voir notre article sur le certificat digital

 

2° – Obtenir l’accréditation de droits auprès de l’INSS

Et demander sa carte européenne au passage

 

3° – S’inscrire auprès du centre de santé, attribution d’un médecin traitant et obtenir sa TSI

 

 

Y-a-t-il une période de carence ?

Oui et Non.

A partir du moment où vous avez cotisé, vous pouvez bénéficier de la sécurité sociale publique. Il faut donc que vous ayez été prélevé de votre première cotisation pour avoir des droits et donc pouvoir vous inscrire au centre de santé.

 

En revanche, la petite particularité technique = pour vous inscrire dans un centre de santé, il faut un NIE vert certificat de résidence. Si vous avez un NIE blanc, il faudra attendre 3 mois de cotisation à la sécurité sociale pour obtenir le NIE Vert. Ainsi il faudra attendre 3 mois pour bénéficier d’un suivi par un médecin traitant. Durant ces 3 mois, vous pourrez néanmoins vous rendre aux urgences.

 

Faut-il un NIE pour être couvert par le système public en Espagne

Vous n’avez pas besoin d’un NIE pour obtenir le numéro d’affiliation et donc commencer à travailler.

En revanche, il est indispensable d’avoir un numéro de sécurité sociale pour travailler. Et, pour accréditer de vos droits et obtenir la TSI, il est indispensable d’avoir un NIE.

De la même façon si vous souhaitez faire bénéficier votre conjoint et/ou vos enfants de vos droits de sécurité sociale, il est indispensable qu’ils aient leurs propres NIE (même si les enfants ont moins de 15 ans).

 

Une personne retraitée qui souhaite faire basculer ses droits acquis dans un pays de l’Union Européenne devra également être titulaire d’un NIE.

 

systeme de sante en espagne

 

Le système de santé privé espagnol : un système en parallèle

Description

En parallèle du système de santé public, il existe un cadre médical privé totalement séparé. Des hôpitaux, des cliniques et des médecins proposent leurs services sans que ceux soient pris en charge par la couverture de soins publique.

Pour en bénéficier, il faudra donc payer à 100% les consultations et soins SAUF si vous souscrivez à une assurance santé privée ou mutuelle.

Attention, les mutuelles privées ne sont pas des assurances complémentaires. Ce sont des véritables assurances santé qui vous prennent en charge, en général à travers un cadre médical spécifique.

 

Quand vous souscrivez à une assurance santé, plusieurs types de couvertures sont proposées : avec ou sans franchise (con o sin copago). Selon la formule choisie, vous aurez à payer une partie ou pas des soins ou consultations en question.

 

Les médicaments ou encore la prise en charge de lunettes ne sont pas couverts avec l’assurance santé. A noté toutefois que certaines assurances santé proposent une option complémentaire de prise en charge de la médication jusqu’à un certain plafond annuel.

 

Pour être pris en charge au niveau dentaire, il faudra prendre une option ou une police spécifique. Il est d’ailleurs possible de souscrire uniquement une assurance dentaire.

Même avec une assurance dentaire, il ne sera question que d’une prise en charge partielle. Le service public est quasi-inexistant au niveau dentaire. Aussi il est très courant d’avoir au moins une assurance dentaire.

Les médecines alternatives (ostéopathie, naturopathie, …) commencent à être prises en charge selon certaines polices et assurances santé. En général il s’agit de remboursement limité dans l’année.

 

Enfin il faut savoir que les assurances santé espagnoles vous couvrent essentiellement pour vos soins en Espagne. Il est possible d’envisager une prise en charge type Urgences à l’étranger. En général c’est une prise en charge autour de 12 / 15 000€ par an maximum. Seules les vraies urgences sont couvertes (on oublie les rendez-vous de suivi de spécialistes en France par exemple).

 

 

Comment souscrire une assurance santé en Espagne ?

Il y a pléthore d’assurances santé susceptibles de vous convenir. Parmi les plus connus et utilisés chez les expatriés, on peut citer Sanitas, Adeslas, Caser, Axa, DKV,

 

Lors de la souscription de l’assurance santé, un questionnaire de santé (voire un examen médical) est soumis au nouveau souscripteur. Ce questionnaire vise à connaître les antécédents de santé et à évaluer les risques du nouveau souscripteur. Il permettra de confirmer le montant de la prime mensuelle ou annuelle de l’assurance. Selon les réponses fournies, il faut savoir que la prime de base peut être… réévaluée à la hausse (bien sûr !!!) et malheureusement certaines pathologies être exclues de la couverture santé. C’est le cas de l’épilepsie, du diabète, des maladies cardiaques, des personnes avec antécédents de cancer ou étant séropositives.

 

Attention avant de souscrire une assurance santé, il faut avoir bien conscience qu’un délai de carence (entre 3 et 7 mois) sera applicable selon les soins avant d’être pris en charge par l’assurance. Notamment si vous n’aviez pas une mutuelle espagnole juste avant de contracter cette nouvelle assurance.

Autrement dit, dès que vous souscrivez votre assurance, vous pouvez aller consulter un médecin pour une visite (ophtalmologue, gynécologue, gastro-entérologue…), et être pris en charge selon la couverture. Néanmoins tout diagnostic poussé type IRM, scanner, échographie ne sera pas pris en charge.

De même, l’hospitalisation ne sera prise en charge qu’après le délai de carence. Toutefois, s’il s’agit d’une hospitalisation en urgence, engageant le pronostic vital, elle sera couverte par l’assurance santé privée.

 

Dans le cas particulier d’une femme enceinte ayant souscrit une assurance en début de grossesse, il faut savoir que l’assurance couvrira les soins de suivi, consultations. Mais l’accouchement et l’hospitalisation induite ne sera pas pris en charge (délai de carence de 9 mois).

 

Pour les personnes retraitées, le système est assez excluant. En effet à partir de 65 ans, une assurance santé peut refuser de vous assurer.

 

Avantages et inconvénients du système privé en Espagne

++ Avantages :

  • Libre choix des médecins et des hôpitaux répertoriés dans le cadre médical de l’assurance santé
  • Libre choix de certains protocoles (médecine alternative, protocole en oncologie, …)
  • Rapidité pour avoir un rendez-vous pour une consultation ou un examen
  • Confort pour une prise en charge plus rapide notamment en cas d’urgences (les ambulanciers vérifient avec la carte d’assurance lequel des établissements est le plus à même de prendre en charge la personne assurée).

 

– Inconvénients :

* Accès payant aux soins (qui peut se révéler très onéreux en fonction des antécédents)

Il faut compter entre 50 et 65€/mois/personne pour une assurance sans franchise

* Dans certains cas spécifiques, l’assurance santé n’est pas très utile.

On est mieux soigné aux urgences publiques (Pour le Covid19, seuls les hôpitaux du public avec des tests) ou pour des pathologies avec des maladies congénitales. Il est préférable d’être pris en charge au sein des services universitaires spécialisées (San Joan de Deu au niveau pédiatrique par exemple)

 

 

Est-ce qu’on peut se faire soigner avec la carte européenne de santé en Espagne ?

OUI et NON.

Vous pourrez bénéficier des soins gratuits en urgence et uniquement en urgences si vous présentez votre carte européenne issue d’un autre pays de l’Union. Ce qui signifie que vous ne pourrez pas bénéficier de suivi pédiatrique ou d’accès à un spécialiste dans le système public.

 

La carte européenne n’est pas acceptée dans le système médical privé espagnol : seule votre carte bancaire sera acceptée dans ce cas 😉

Si vous cotisez en Espagne, n’oubliez pas de demander votre carte européenne espagnole via le site de la sécurité sociale. Elle est valable seulement 2 mois.

 

 

Notre recommandation d’experts :

Nous recommandons le fait d’avoir une assurance de santé privée (au moins dentaire) qui complémente votre sécurité sociale : choix du médecin, rapidité de prise en charge.

 

Si vous avez les moyens de vous octroyer ce confort, cela permet d’obtenir le meilleur des 2 systèmes.

Par ailleurs, en tant qu’expatrié, vous pouvez être amené à voyager, cela permet d’avoir une couverture à l’étranger, au cas où vous n’avez pas obtenu votre carte européenne valable que 2 mois.

 

SI VOUS SOUHAITEZ ORGANISER VOTRE SANTÉ EN ESPAGNE, voici nos services proposés : “Bien se soigner” et n’hésitez pas à nous contacter pour un devis ou une information.